Tag Archives: Quadrilles

Pas de Zephyr: Two More Versions

I recently gave a paper on dancing on the London stage during the regency period. During my research, I encountered Monsieur Albert, a dancer and dancing master I had heard of but knew little about. He wrote a treatise on ballroom dancing L’Art de danser à la ville et à la cour, published in Paris in 1834. He, too, includes the pas de Zephyr among the steps he suggests for use in the contredanse française or quadrille.

‘Le pas de zephyr se fait par le balancé.

Jeté du pied droit de devant à la troisième position, contre-temps du pied gauche à la quatrième position, en avant; la même chose du pied gauche; plus, encore une fois du pied droit; jeté et assemble devant pour finir le balancé.

Le même pas de zephyr se fait avec balonné derrière, du pied gauche, pour commencer le même balancé et continuer.’

Albert also describes the contre-temps en avant, which closely resembles the early 18th-century step of the same name except that it finishes with an assemblé (which seems not to be included in the pas de Zephyr). He apparently uses the term balancé to denote a sequence of steps as well as the balancé step itself. His version of the pas de Zephyr is very different from those of Payne, Strathy, Mason and Costa, for which I transcribed the descriptions in an earlier post.

There is yet another version of the pas de Zephyr, described by J. H. Gourdoux-Daux in his treatise De l’art de la danse. The step presumably appears in the first edition, published in Paris in 1811, although I have only been able to consult the third edition of 1823. Gourdoux-Daux says:

‘Pour executer ce tems ou pas, suivez la même règle que pour le tems de cuisse à la première position, avec la seule différence que vous passerez une cuisse contre l’autre, sans opérer le mouvement comme pour le battre.’

He describes the tems de cuisse ‘à la première position’ thus:

‘Ainsi pour exécuter le tems de cuisse à la première position, faites un tems préparatoire, soit un jeté à la quatrième position devant, ou une sissone de la jambe qui est derrière; ou lâchez simplement la jambe qui est derrière à la quatrième position de ce côté, en pliant en même tems, ce qui vous placera entièrement sur la jambe de devant, laquelle doit être pliée et l’autre relevée derrière à la quatrième position, le genou un peu plié et bien en dehors. Dans cette attitude, faites un mouvement de la cuisse de derrière, en partant de la hanche comme pour lui faire prendre un élan en la dirigeant un peu de côté; puis enlevez-vous, et de cet élan faites en même tems le mouvement ou le tems de la cuisse, passant contre l’autre à la première position, à laquelle vous retiendrez le mouvement de votre cuisse, comme si elle y rencontrait quelque chose contre laquelle elle heurterait et qui lui ferait éprouver un bondissement un peu en arrière, en la soutenant dans ce bondissement; ramenez-la, et continuez de la passer simplement à la quatrième position devant vous, où vous la tiendrez levée, tendue et en dehors et le corps toujours bien d’aplomb dessus l’autre jambe sur laquelle vous vous êtes enlevé, ayant eu soin de ne se point quitter la place dans cette execution.’

There is a temps de cuisse in modern ballet technique, which may well be the descendant of the step Gourdoux-Daux describes. As can be seen, his version of the pas de Zephyr is different from all the others.

So, what was the pas de Zephyr? Was it a pas composé, a complex individual step, or was it actually an enchaînement, a sequence of steps? Were the different versions drawn from the same source but then amended by individual dancing masters to suit the needs of their own pupils? Was that source perhaps a short variation performed on stage by a leading male dancer, whom many of the teachers (if not their pupils) may have seen? I confess to being baffled by the pas de Zephyr! More research, practical as well as academic, is obviously needed.

Advertisements